EuropeanMigrationLaw.eu

Asile, immigration, libre circulation des personnes

Un accès unique au droit et à la politique de l'UE

> Toutes les actualités

Actualités

27.07.2017 – Commission européenne - Intégration et hébergement des réfugiés en Grèce

Lancement par l'UE d'un nouveau programme humanitaire pour l'intégration et l'hébergement des réfugiés en Grèce

La Commission européenne a annoncé ce jour une nouvelle série de projets d'aide d'urgence d'un montant total de 209 millions d'euros visant à secourir les réfugiés présents en Grèce.

Au nombre de ces projets figure le programme phare d'aide d'urgence à l'intégration et à l'hébergement (ESTIA), destiné à aider les réfugiés et leurs familles à louer des logements en ville et à leur procurer des espèces. Ce programme marque un tournant par rapport aux projets humanitaires précédents, qui prévoyaient pour l'essentiel une aide à l'hébergement dans des camps et des approvisionnements directs.

Christos Stylianides, commissaire chargé de l'aide humanitaire et de la gestion des crises, a déclaré: «Nous ouvrons aujourd'hui un nouveau chapitre dans la vie des réfugiés en Grèce. Notre nouvelle aide financière va changer notre manière d'apporter de l'aide en vue d'améliorer la vie des gens. Ces nouveaux projets visent à faire sortir les réfugiés des camps en leur donnant accès à des logements, tout en les aidant à vivre une vie plus sûre et plus normale. Nous sommes déterminés, avec nos partenaires humanitaires et les autorités nationales, à aider les réfugiés les plus vulnérables et à remplir notre devoir humanitaire en apportant une réponse garantissant le meilleur rapport coût-efficacité.»

Et Dimitris Avramopoulos, commissaire chargé de la migration, des affaires intérieures et de la citoyenneté, d'ajouter: «L'Europe est synonyme de solidarité et c'est précisément de solidarité dont il est question dans la décision d'aujourd'hui. La Commission est aux côtés de la Grèce depuis le départ et nous avons parcouru un long chemin ensemble. Les projets lancés aujourd'hui font partie de notre soutien global à ce pays, mais également à celles et ceux qui ont besoin de notre protection. Une enveloppe d'environ 1,3 milliard d'euros de fonds de l'UE est mise à la disposition de la Grèce pour gérer la crise migratoire.»

Les contrats ESTIA ont été annoncés par la Commission et l'agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR). L'enveloppe présentée aujourd'hui vient s'ajouter aux 192 millions d'euros contractés en 2016 par l'intermédiaire de l'instrument d'aide d'urgence de l'UE et fait dès lors plus que doubler le montant de l'aide d'urgence octroyée à la Grèce, dont le total est désormais de 401 millions d'euros. Constituée de divers financements, l'aide globale mobilisée par Union européenne pour aider la Grèce à gérer la migration et les frontières extérieures s'élève à plus de 1,3 milliard d'euros (jusqu'en 2020).

Le programme ESTIA, doté d'un budget de 151 millions d'euros, comporte les volets suivants:

Des logements loués pouvant accueillir au total jusqu'à 30 000 personnes.

Un projet de location à grande échelle de 93,5 millions d'euros contracté avec le HCR dans le cadre du programme ESTIA vise à améliorer les conditions d'existence des réfugiés; il prévoit l'hébergement en ville de 22 000 personnes. D'ici la fin de 2017, il fera passer à 30 000, au maximum, le nombre de réfugiés occupant un appartement loué en Grèce. Si quelque 2 000 hébergements loués seront situés sur les îles grecques, l'immense majorité d'entre eux se trouveront dans des villes de la Grèce continentale, rapportant des revenus stables et fiables à des propriétaires fonciers locaux. Un certain nombre de municipalités grecques sont également officiellement associées à ce projet.

Une aide en espèces pour permettre aux réfugiés de satisfaire leurs besoins élémentaires

Un autre projet contracté avec le HCR dans le cadre du programme ESTIA, doté lui de 57,6 millions d'euros, mettra en place un filet de sécurité sociale de base pour l'ensemble des demandeurs d'asile et des réfugiés en Grèce, en leur fournissant des allocations mensuelles en espèces d'un montant prédéfini, dont ils pourront disposer au moyen d'une carte ad hoc. L'idée est de permettre aux réfugiés de subvenir à leurs besoins élémentaires dans la dignité. Ces allocations, cohérentes de part et d'autre du pays, sont rattachées au dispositif grec de sécurité sociale d'urgence et tiennent compte de la taille de la famille des réfugiés. En utilisant cette carte, les réfugiés peuvent couvrir leurs besoins essentiels, notamment en matière de nourriture, de médicaments et de transports publics. Dans le même temps, cette aide est réinjectée dans l'économie locale, les commerces familiaux et les prestataires de services.

Le reste de l'enveloppe financière ira aux ONG humanitaires pour compléter les projets existants répondant aux besoins humanitaires pressants en Grèce, notamment à des abris, à des soins de santé primaires, à une aide psychosociale, à une amélioration des conditions d'hygiène, ainsi qu'à l'éducation informelle.

La liste exhaustive des financements et des projets est consultable ici.

Contexte

Dans des circonstances urgentes et exceptionnelles, telles qu'un nouvel afflux de réfugiés en Europe, la Commission européenne peut financer l'octroi d'une aide humanitaire en faveur de personnes dans le besoin sur le territoire de l'UE, au moyen de l'instrument d'aide d'urgence. Jusqu'en 2018, une enveloppe financière de l'UE dont le montant pourra aller jusqu'à 700 millions d'euros sera disponible par l'intermédiaire d'organisations partenaires, telles que les agences des Nations unies, la Croix-Rouge et des organisations non gouvernementales.

L'aide humanitaire de la Commission s'inscrit en complément de celle apportée par d'autres instruments financiers de l'UE qui ont déjà fourni d'importantes ressources financières pour venir en aide à la Grèce, tels que le Fonds «Asile, migration et intégration», le Fonds pour la sécurité intérieure, le Fonds européen d'aide aux plus démunis et le programme Santé de l'UE. Elle complète aussi les offres bénévoles d'assistance matérielle faites par les États participant au mécanisme de protection civile de l'Union.

Source : Commission européenne - Communiqué de presse

Lire aussi :

Rubriques associées

Données et cartes

Droit et jurisprudence

×

* Requis